Evènement / Annonce


Rêverie appliquée

Exposition de photographies de Romane Bordet, à voir du 12 avril au 15 juin à la BU Santé Rockefeller

Romane étudiante en 5ème année de médecine présente ainsi son projet :
« On a tous la tête un peu trop dans le guidon parfois, malmenés par moment par nos études exigeantes sur bien des plans, on a besoin de donner du sens à nos études, les rapporter à ce qui nous fait intimement vibrer. Pour ce faire, j’ai pris en photo des étudiants en médecine, de la 2ème à la 6ème année, et leur ai demandé de me raconter leur vie rêvée une fois qu’ils seraient médecins.
Ce projet de photographie argentique est né de plusieurs envies, constats et même d’un certain malaise. Une envie de joindre les arts à la médecine, de rendre la médecine que je pratiquerai une discipline ouverte, qui gagne à s’enrichir d’une sensibilité artistique. Une envie de faire autre chose que de la médecine, de s’épanouir dans d’autres domaines, ce qui ne pourra à mon sens que faire de moi un meilleur médecin.
Ce projet est parti d’un constat également : la tendance que j’ai, comme pas mal de mes amis étudiants en médecine, à entretenir une relation un peu d’amour et de haine avec mes études. Amour, car le corps humain est si complexe et passionnant, et que j’aime être en stage rencontrer toute sorte de patient, les soigner. Haine, car ces études, de par la charge de travail, occupent une grande place dans ma vie et m’obligent à mettre entre parenthèses beaucoup de choses. Il plane de façon quasi constante en moi une certaine culpabilité, qui me dit que mon travail n’est pas suffisant, et que je risque de mettre en danger mes futurs patients si je ne travaille pas de façon acharnée...
Alors j’ai pensé que ça ne pourrait que faire du bien de réintroduire la notion de rêve et de désir dans nos études. Car ces études et ce métier, on les a quand même sacrément voulus, rêvés et fantasmés, et ça fait du bien de recommencer à le faire ! ».

Ce projet a bénéficié du soutien du FSDIE.

Publié le 9 avril 2019