Communiqué / Publication


Les études médicales resteront sélectives

Le Quotidien du médecin du 16/01/2019 présente les principaux points abordés dans l’avant-projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé.

Fin du numerus clausus, suppression de la première année commune aux études de santé (PACES), réorganisation du second cycle et suppression des ECN sont les principaux points de la réforme. Une réforme qui prend effet à la rentrée 2020 pour la suppression du numerus clausus et de la 1ère année de PACES; en revanche la rénovation du deuxième cycle sera effective dès la rentrée 2019.

Les études médicales vont donc connaître de profonds changements. Cependant le projet de loi tient à maintenir le caractère « exigent et sélectif afin de garantir un haut niveau de compétence ».

Retrouvez l’intégralité des articles du Quotidien du médecin sur ce sujet dans le n°9716 du 16 janvier 2019, disponible sur le présentoir de la BU Santé Rockefeller.

Bonne lecture !

Publié le 1 février 2019