Communiqué / Publication


La science est-elle en crise ?

La notion de fake news brouille de plus en plus les résultats scientifiques. Dans son dernier numéro, la revue "Carnets de science" aborde clairement cette question.

Selon le philosophe Mathias Girel, spécialiste d’épistémologie à l’Ecole normale supérieure,  la science n’est pas en crise : nous sommes plutôt face à « une dévalorisation du savoir et de l’expertise ». Le financement d’expertises par des lobbies de l’industrie agroalimentaire, le « ghost writing » (pratique de manipulation d’opinion) ou encore le « philanthrocapitalisme » (mécénat par des acteurs puissants qui appliquent les principes du capitalisme) discréditent les résultats de la recherche.
Aujourd’hui les réseaux sociaux ainsi que les surenchères médiatiques viennent amplifier ces phénomènes.

Dans cet entretien la question relative à la réplication des résultats (critère jusqu’à présent déterminant pour évaluer la scientificité d’une recherche) est posée. Les critères habituels de scientificité sont aujourd’hui remis en question.

Retrouvez cet article dans le numéro 5 de la revue du CNRS « Carnets de science » disponible à la BU Sciences (sur le présentoir du 2ème étage) mais aussi à la BU de Mathématiques.

Publié le 17 janvier 2019