Ressources / Outils


L'Italie dans les albums pour la jeunesse

La BU Éducation Lyon Croix-Rousse propose un riche fonds d'albums jeunesse, grâce auquel on peut partir à la découverte de l'Italie !

Avec La souris qui n’existait pas (Il topo che non c’era), Giovanna Zoboli, auteure et éditrice milanaise et Lisa d’Andrea, illustratrice originaire du Frioul, nous entraînent dans les méandres de l’imagination d’un chat tigré. L’occasion pour le lecteur de découvrir une galerie d’innombrables souris qui ne sont pas sans rappeler les mille poussins de Claude Ponti. Le texte est rempli d’humour, tout comme les illustrations à la fois douces, délicates et dotées d’une force expressive remarquable. L’album comprend une partie sans texte, l’histoire d’une amitié inattendue.





Venise, reine de l’Adriatique


A travers La rumeur de Venise, Albertine et Germano Zullo proposent une promenade au fil de l’eau et des bavardages pleins de fantaisie de ses habitants, pour décrire et comprendre la versatilité du récit et de la communication et la créativité du langage. Le choix de techniques mixtes, collages, aquarelles et photographies, donne vie à un ensemble contrasté, entre réalisme et imaginaire, riche de détails surprenants à découvrir à chaque page. Ce leporello (livre accordéon) se transforme en fresque et se passe de texte !




Transmettre le goût du voyage à l’enfant en suivant avec lui l’intrépide Olivia dans ses aventures, c’est le pari de Ian Falconer. L’auteur fait ici aussi le choix de techniques mixtes pour mieux plonger ses personnages, et par conséquent son lecteur, au cœur de Venise grâce au collage de vues anciennes de la ville qui donnent du relief à l’image et au récit. Un soin particulier est apporté à l’exactitude des éléments de géographie et des emprunts linguistiques, qui ponctuent le récit. Ces touches d’exotisme éveillent la curiosité du lecteur et se marient à la perfection à l’énergie et la drôlerie d’Olivia.




Chez Miroslav Sasek aussi l’exigence est au rendez-vous dans l’album Venise, reprise d’une édition de 1961 proposée par Casterman. Un bel ouvrage qui a les caractéristiques du livre d’images et du guide de voyage. L’exactitude du trait de l’illustrateur, tout en étant stylisé frappe l’œil du lecteur. Quant au texte, il livre au voyageur des informations essentielles enrichies de notes humoristiques.





Bruno Munari et la magie du livre animé

Dans la nuit noire (Nella notte buia) de Bruno Munari, artiste plasticien milanais né en 1907, propose à l’enfant une expérience du livre inédite. Par le choix ingénieux de papiers, matières, couleurs, superpositions et découpages, le lecteur accomplit un voyage fascinant depuis l’obscurité vers la lumière en passant par l’infiniment petit et les profondeurs souterraines. Un bijou d’élégance et de simplicité dont les techniques novatrices ont inspiré de nombreux auteurs-illustrateurs contemporains.




Pour les plus petits lecteurs encore, le livre-jeu Le magicien jaune (Il prestigiatore giallo) s’apparente à un pop-up essentiel, faisant de la lecture une expérience dynamique, ludique et magique. Ces caractéristiques se retrouvent d’ailleurs dans l’œuvre toute entière de Bruno Munari.



Pour continuer dans la magie, voici Tonino l’invisible (Tonino l’invisibile), texte de Gianni Rodari, un des maîtres italiens de la littérature enfantine, illustré par Alessandro Sanna. Né en 1975 à Mantoue, celui-ci enseigne l’art de l’illustration à l’Académie des Beaux-Arts de Bologne. La rencontre d’un texte sur l’essence de l’enfance -le rêve de l’école buissonnière, les peurs, la bagarre, la transgression, la gourmandise - avec l’élégance singulière d’un trait en mouvement chargé en couleurs lumineuses. Un bel album à savourer des yeux, tant les illustrations traduisent les matières, invitant le lecteur au toucher.




Cette sélection comprend des textes traduits en français mais la BU Education Lyon Croix-Rousse propose également à ses lecteurs des albums en langue originale italienne.

Bonne lecture !

Publié le 19 juillet 2018 Mis à jour le 4 septembre 2018