Formation


Fin du numerus clausus et de la PACES : et demain ?

Le Quotidien du médecin du 23/09 revient sur les principaux axes de la prochaine réforme des études de santé

Annoncée le 18 septembre dernier, cette réforme devrait prendre effet à la rentrée 2020.
L’article rappelle « la feuille de route fixée par le chef de l’Etat : favoriser les enseignements communs, les passerelles entre métiers, les activités de recherche. Mais aussi valoriser la dimension relationnelle quand le système actuel mise tout sur le bachotage, les math et les QCM ».
L’objectif de cette réforme est de mettre fin à un système qui laisse « plus de 45 000 étudiants sur le carreau chaque année sans réorientation »: un gâchis humain dénoncé par les jeunes, les doyens et les experts.

Dans cet article, les premières pistes de la réforme sont présentées, à savoir le recrutement en AlterPACES (mesure déjà proposée dans plusieurs universités depuis 2013) mais aussi la recherche de passerelles qui permettraient « de favoriser les réorientations (entrantes, sortantes) et les équivalences ».

A lire également l’article dans le Journal Le Monde, du 12 septembre 2018 : « En médecine, des voies parallèles très disputées». Cet article évoque quant à lui des dispositifs alternatifs à la PACES, dispositifs qui existent déjà mais restent méconnus.

Retrouvez le Quotidien du médecin et le journal Le Monde à la BU Santé Rockefeller, sur le présentoir à revues du 2e étage (à côté de la banque de prêt).

Publié le 22 octobre 2018