Evènement / Annonce


Exposition « A la frontière de l’intensité »

Du 4 mai au 13 juin, découvrez à la BU Sciences une exposition de photographies créée par des chercheurs du CNRS pour montrer la beauté de la physique des particules

Proposée par des chercheurs de l’Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules, membres du groupe de recherche Intensity Frontier, cette exposition vise à partager le merveilleux de la physique des particules: car pour voir l’infiniment petit, il faut des machines gigantesques, des objets uniques à la beauté étrange et fascinante... Une maquette du détecteur CMS, l’un des découvreurs du boson de Higgs, au CERN, sera également présentée dans l’exposition.

La frontière de l’intensité, c’est quoi ?

Dans sa démarche pour comprendre l’origine, le fonctionnement et le destin de l’univers assez mystérieux dans lequel nous vivons, l’humanité a développé plusieurs axes de recherche. La physique des particules en est un: elle étudie les constituants les plus fondamentaux de la matière et leurs interactions. La physique des particules à la frontière de l’intensité adopte comme stratégie la production de faisceaux très intenses de particules, qui permettent d'étudier des événements d'interaction rares, et ainsi sonder l’inconnu en mettant en évidence de nouveaux phénomènes. Dans l’histoire de la science, elle a permis des découvertes majeures, motivant le développement de technologies toujours plus puissantes. Cette frontière est aujourd'hui plus explorée que jamais. À travers l’augmentation de la luminosité des expériences (le nombre de collisions par seconde), elle permet d'explorer ce qui existe au-delà de ce que nous connaissons.
Le but du projet « La frontière de l’intensité : sonder l’inconnu » est de poser un nouveau regard sur ce chemin de recherche. La narration par images, conçue par les physiciens, montre les enjeux et la stratégie de la frontière de l’intensité, et permet au public d’admirer des réalisations technologiques. Les visages, les appareils de mesure, les lieux de recherche, constituent des instantanés dévoilant la beauté qui anime cette quête, qui aujourd’hui se poursuit avec de nouveaux moyens mais toujours le même enthousiasme.

L’exposition a été conçue par une équipe composée de physiciens et de chargés de communication issus de différents laboratoires de recherche : Aoife Bharucha et Jérôme Charles (CPT Marseille) ; Olivier Leroy et Magali Damoiseaux (CPPM Marseille) ; Francesco Polci et Isabelle Cossin (LPNHE Paris) ; Jacques Dumarquez, Vera de Sa-Varanda (ARISF-Rencontres de Moriond / LPNHE) ; Stéphane Monteil et Frédérique Badaud (LPC Clermont-Ferrand) ; Stéphanie Roccia (CSNSM Orsay) ; Viola Sordini et Antoine Cazes (IP2I Lyon).

Rencontres autour de l'exposition

Si vous souhaitez visiter l’exposition et vous inscrire à une des rencontres autour de l’exposition proposées par Antoine Cazes, chercheur à l’Institut des 2 Infinis de Lyon (CNRS et Lyon 1) et maître de conférences à l'Université Lyon 1, inscrivez-vous en ligne et rendez-vous à la BU Sciences muni d’une pièce d’identité ou de votre carte cumul.

Attention: en raison de la crise sanitaire, les visites sont limitées à 6 personnes et le port du masque est impératif.

Ces visites débutent à 12h30 et durent environ 30 minutes.

En cas d'empêchement, merci de nous prévenir par mail :  actionsculturelles.scd@univ-lyon1.fr

 
Inscriptions :

Lieu(x)
Publié le 27 avril 2021 Mis à jour le 7 mai 2021